<$BlogRSDURL$>

Friday, October 29, 2004

the incorrect economics of voting machines, in French


Le ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales devrait donner prochainement son agrément à la ville de Brest pour l'utilisation d'une machine à voter lors des élections cantonales et régionales des 21 et 28 mars prochains. Ces machines à voter vont remplacer les urnes traditionnelles des 84 bureaux de vote de la ville. La nouvelle procédure se déroule concrètement de la façon suivante : l'électeur se présente au président du bureau muni d'une pièce d'identité et de sa carte d'électeur, l'assesseur vérifie son inscription sur la liste d'émargement, le président procède à l'ouverture de la machine à voter, dotée d'un isoloir intégré. L'électeur valide son vote à partir d'un boîtier de commande. Lorsque le président du bureau déclare le traditionnel "a voté", l'électeur peut alors aller signer la liste d'émargement et récupérer ses documents justificatifs.

Nécessitant moins de personnel, la machine à voter a pour avantage, explique le ministère de l'intérieur, d'être plus économique pour les collectivités. Le dépouillement des bulletins de vote est par ailleurs automatique ; les résultats du scrutin sont obtenus sans délai, dès la fin du vote.

www.vie-publique.fr - 20 février 2004
Elections : Brest, pionnière de la machine à voter
Comments: Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<- Older Posts - Newer Posts ->

This page is powered by Blogger. Isn't yours?